Merci Pauline Bréhat

13 mar

ARTICLE Honfleur-infos.com
« Florence Ruff ou le partage d’une passion…

C’est une jeune femme souriante et enthousiaste qui nous accueille, en toute simplicité, dans sa maison faisant office d’atelier.
Florence Ruff est sculpteur, la terre sa passion et la transmission sa voie.
Avec la complicité d’une amie et « l’envie de faire quelque chose », elle a découvert cette activité artistique assez tardivement, à l’âge de 25 ans. Comme les deux autres enfants de la famille, Florence reçut une éducation musicale (violon, flûte, batterie) dont le côté académique avait fini par l’ennuyer. Le travail de la terre lui est apparu comme une révélation; ce qui n’était qu’un loisir l’a véritablement happée et son talent caché s’est fait jour, devenant vital.
En Seine-Maritime d’où elle est originaire, Florence Ruff a commencé à organiser de petits événements comme des portes-ouvertes, des cours d’initiation aux enfants le mercredi ainsi qu’aux élèves des écoles.
Une période un peu plus compliquée la contraint à faire une pause dans son activité jusqu’à ce coup de cœur pour une boutique, lors d’une promenade à Honfleur. Le destin bienveillant lui permet alors, en 2011, de s’y installer et d’ouvrir une jolie galerie-atelier au cœur du quartier historique. Elle expose et y donne des cours ; or cette activité, certes enrichissante mais qui se répartit entre commerce et cours, ne lui laisse cependant pas assez de temps pour ses propres créations. Très motivée, elle décide alors de travailler chez elle et d’y accueillir ses élèves.Le vibrement de la création
Complètement autodidacte, Florence Ruff a su laisser émerger ce don artistique qui sommeillait. Plus que le ressenti du toucher, plus que la matière elle-même, la création apparaît comme sa plus grande satisfaction : « Ce sont les différentes étapes de la création qui me font vibrer depuis la conception, en passant par le lissage, puis la finition. Avant le résultat définitif, on est confronté à l’épreuve du four et au risque de casse ; une déception qu’il faut apprendre à gérer. » explique l’artiste.  Forte de l’expérience acquise, elle sait dorénavant libérer sa création et travailler d’une nouvelle manière « au début, j’étais très respectueuse du modèle et ne m’en éloignais pas » confie-t-elle. « Aujourd’hui, j’accepte que la terre décide, que la création soit orientée par un mouvement non prévu ou un déplacement hasardeux de la matière. Si le modelage prend une direction différente, je l’exploite. Je me permets de m’échapper en création libre à partir d’une première qui peut alors lancer, par exemple, une série sur une même thématique. J’aime cette forme de liberté. »
Sincère et authentique sont les adjectifs qui correspondent à la personnalité et au travail de Florence Ruff. « C’est le naturel de la matière terre qui me touche, l’absence de superficialité.  J’utilise plus particulièrement la terre chamottée, une argile brute qui conserve cet effet naturel que j’apprécie. Mes créations sont alors plus brutes, carrées, tranchées, plus modernes me semble-t-il. »L’impérieuse envie de partager
L’objectif de la création étant aussi de partager et montrer son travail, rien ne motive plus Florence Ruff que d’exposer. Bien que Honfleur se targue d’être la « cité des artistes », il faut reconnaître que les lieux d’expositions accessibles manquent cruellement aux artistes locaux. Florence a pu cependant participer au décor de la manifestation « Les honfleurais peignent leur ville » aux Greniers à Sel, à la 2ème Nuit des Artistes en août dernier avec un atelier découverte et a agrémenté de ses œuvres le bar à vin de la Rue Cachin chez D.D. durant deux mois.
L’artiste a également eu la fierté d’être sollicitée par l’association « Esthétique et Cancer » qui, en novembre 2016, a organisé le premier salon « Parcours 5 sens » aux salons Hoche à Paris. Trois sculptures lui ont été commandée. Elles ont été remises à des personnalités en récompense de leurs engagements à soutenir les malades atteints de cancers et les aider à continuer à apprécier l’esthétique dans l’épreuve de la maladie. Florence a pu y proposer un atelier modelage qui l’a enthousiasmée. En effet, l’art en tant que bienfait pour se construire ou se reconstruire est une orientation vers laquelle la jeune femme ambitionne de se tourner.Le bonheur de transmettre
Florence Ruff s’est découvert une véritable passion pour la formation. Elle donne des cours particuliers chez elle, à domicile ou dans les écoles dans le cadre des activités périscolaires, dans des maisons de retraite ou auprès d’adolescents. Elle souhaite se diriger vers l’art-thérapie et peut-être ouvrir la sculpture à des personnes handicapées.
« L’ouverture à l’art m’a beaucoup apporté personnellement » témoigne l’artiste. « Je  ressens de plus en plus fortement le besoin de transmettre ma passion. Le but est d’amener les personnes à s’ouvrir, à casser des blocages, à s’autoriser à créer, à faire sortir ce qui est trop souvent caché. Le modelage, la sculpture permettent une libération, une extériorisation concrète de ce qui se passe intérieurement. On y trouve réconfort, apaisement».
Le modelage ou la sculpture (avec des outils) permettent des échanges riches et conviviaux. « C’est vraiment une activité artistique intergénérationnelle et accessible à tous » affirme Florence Ruff.
C’est dans ce but qu’elle organise deux fois par mois des soirées « Terre et vin ». Entre 8 et 10 personnes, qui se connaissent ou non, partagent un moment autour d’un bon vin et bénéficient des conseils de l’artiste. Chacun met alors de côté sa possible timidité ou appréhension, prend confiance, oublie le regard de l’autre, laisse parler son imagination et repart, toujours satisfait, avec sa création.

Renseignements  concernant les cours, les stages et les soirées:
06 13 90 16 05
http://www.matieredart.fr/
contact@matieredart.fr

Pauline Bréhat                        

 

 

 

« 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

*